by

Deux pas en avant, un pas en arriĂšre. Une nouvelle orientation professionnelle s’accompagne toujours de doutes, de peurs, de moments de dĂ©couragement et il n’est pas facile de faire face Ă  ce vĂ©ritable roller-coaster Ă©motionnel. 

Voici 5 balises pour vous aider à avancer avec le maximum de sérénité.
Balise 1 : clarifiez vos objectifs et votre quĂȘte
Pour retrouver sa motivation, rien de plus efficace que d’imaginer concrĂštement ce qui risque d’arriver “si je ne change rien”. Que va-t-il advenir de ma vie, si je continue Ă  suivre ce chemin qui ne me convient plus?  Si « le pire n’est jamais certain », imaginer ce qui peut advenir si l’on ne fait rien permet de savoir trĂšs exactement, ce que l’on est prĂȘt Ă  supporter si on laisse les choses en l’Ă©tat.

Clarifier les enjeux inhĂ©rents Ă  la situation peut permettre de retrouver la motivation et de s’engager dans l’action.

La clé pour garder le cap ? 

L’idĂ©e alors est de se projeter dans la situation idĂ©ale, celle qui apporte des sentiments de satisfaction personnelle, d’accomplissement professionnel, de bien-ĂȘtre gĂ©nĂ©ral … et de la comparer avec la situation actuelle.

Cet exercice revient Ă  tendre un Ă©lastique entre les deux situations possibles, l’une qui prend en compte un  changement et l’autre non, pour prendre conscience de tous les bĂ©nĂ©fices et effets positifs d’une vie professionnelle idĂ©ale


Les conseils :

Imaginez-vous dans un an, alors que vous avez mis de cÎté vos ambitions de changement: 

  • Comment la situation a-t-elle Ă©voluĂ©? 
  • Qu’est-ce qui vous semble le plus difficile Ă  supporter? 
  • Comment sont les gens autour de vous? 
  • Vous-mĂȘme, quel est votre ressenti ? 

Maintenant, imaginez-vous aprÚs avoir engagé une transformation: comment pourriez-vous décrire votre nouvelle situation? 

  • Qu’est-ce qui a changĂ©, et en quoi ? 
  • Listez Ă  la fois les Ă©lĂ©ments positifs (agrĂ©ables, confortables) et ceux qui le sont moins
 

Sur quels nouveaux horizons s’ouvre votre vie? Que dĂ©cidez-vous?

Vous pouvez maintenant comparer ces deux visions, qui ne sont certes que des projections, mais dont le contraste est intéressant à observer. Quels enseignements en tirez-vous ?

Balise 2 : Tenez un journal de bord 

Notre culture, notre Ă©ducation nous habituent peu Ă  nous fĂ©liciter pour nos rĂ©ussites, qu’elles soient petites ou grandes. Or, savoir se rĂ©jouir de nos succĂšs contribue Ă  nous placer en Ă©nergie haute et vient valider en quelque sorte notre capacitĂ© Ă  rĂ©ussir ! RĂ©ussir Ă  notre mesure, Ă  notre maniĂšre, en accord avec nous-mĂȘmes.
À dĂ©faut de soutien inconditionnel extĂ©rieur, faire alliance avec soi-mĂȘme est une solution trĂšs efficace ; c’est mĂȘme probablement l’un des prĂ©requis pour traverser sa transition de vie avec succĂšs, tant cette derniĂšre se dĂ©cline avant tout face Ă  soi-mĂȘme.

Un journal de bord vous aidera Ă :
  • Prendre du recul

À dĂ©faut de pouvoir changer la situation, vous pouvez l’accueillir, en poser les ingrĂ©dients factuels dans votre journal, et en tirer les enseignements pour prĂ©parer une maniĂšre diffĂ©rente d’agir. C’est la maniĂšre la plus sĂ»re de rester mobilisĂ© et entiĂšrement acteur, plutĂŽt que de vous laisser balloter par les  évĂ©nements.

  • Retrouver la motivation

En posant, par exemple, son objectif verbalement: « Dans 3 ans, je souhaite exercer le mĂ©tier de photographe» ; puis en le dĂ©clinant en objectifs opĂ©rationnels : “ Je dois trouver le budget pour financer une annĂ©e de formation, puis ĂȘtre admis dans une Ă©cole de photographie, puis faire mes premiĂšres photos, puis dĂ©crocher un premier contrat en vacation et parallĂšlement construire une offre de services lisible et distinctive.”…

… on pose autant d’étapes intermĂ©diaires, autant de balises qui contribuent Ă  rapprocher l’horizon lointain de ce futur rĂȘvĂ©, Ă  le rendre concrĂštement accessible.

Les conseils :

Si l’objectif que vous poursuivez en alimentant votre journal de bord est d’orienter la perception dans le sens positif, ses rubriques peuvent ressembler à celles-ci:

  • mes trois plus belles rĂ©ussites du jour (« 3 kifs par jour » de Florence Servan-Schreiber)
  • les trois bonnes raisons de me fĂ©liciter aujourd’hui ; 
  • les trois belles choses que je retiens de ma journĂ©e et celles dont je me rĂ©jouis par avance pour demain.

     

Balise 3 : Osez vous projeter dans votre vie idéale

La quĂȘte de sens, le besoin de plus de flexibilitĂ© et d’un meilleur Ă©quilibre vie professionnelle/vie personnelle, le souhait d’avoir du temps pour soi et pour son dĂ©veloppement personnel constituent trois facteurs rĂ©currents dans les envies de reconversion, particuliĂšrement depuis le dĂ©but de la pandĂ©mie de covid-19. 

Aujourd’hui, mes clients considĂšrent que ce qui est primordial dans leur vie n’est plus leur carriĂšre mais la maniĂšre dont elle viendra – aussi challenging soit-elle – s’équilibrer avec leur vie personnelle.

IntĂ©grer son projet professionnel dans son projet de vie et non l’inverse, voilĂ  une maniĂšre d’assurer un Ă©quilibre de vie et de ne pas s’oublier dans le travail.  

Et vous ! Quel est votre projet de vie ? Comment avez-vous envie de vivre ces prochaines années ? Quels sont vos besoins à tous les niveaux ?

La clé pour garder le cap:

« Prenez le temps de l’introspection : si vous aviez une baguette magique, Ă  quoi ressemblerait votre vie idĂ©ale ? » Ces questions, nous nous les posons rarement. Pourtant, elles sont essentielles pour se projeter dans notre futur et rĂ©aliser ce qui est important pour nous.

Les conseils :

Demandez-vous d’abord comment vous voulez idĂ©alement rĂ©partir votre temps entre les diffĂ©rents domaines de vie, c’est-Ă -dire entre:

  • le temps familial,
  • le temps professionnel,
  • le temps en couple,
  • le temps social 
  • le temps personnel. 

Si vous deviez opérer certains ajustements, lesquels ce serait? Par quoi commencerez-vous? Qui peut vous y aider?

Balise 4 : se recentrer sur ses talents

Un talent remplit deux conditions :

  1. Lorsque je l’exerce, j’excelle, c’est-Ă -dire que je rĂ©ussis « Ă  tous les coups » et de la maniĂšre la plus probante qui soit.
  2. Et par ailleurs, je le fais avec plaisir, c’est-Ă -dire sans effort particulier, avec aisance et facilitĂ©.

Tous, nous avons des compĂ©tences et des talents. Si nous sommes prĂȘts Ă  reconnaĂźtre les plus visibles, nous avons Ă©galement tous des talents cachĂ©s, enfouis, que nous n’avons pas encore eu l’occasion d’explorer.  Mobiliser ses talents conduit Ă  les renforcer positivement : en forme de cercle vertueux, plus j’y retourne et plus je capitalise ! Ainsi, une nouvelle fois, renforcer la conscience de soi et de ses talents incite Ă  donner le meilleur de soi-mĂȘme.

DĂ©velopper des modes d’action basĂ©s sur vos talents vous permet de prendre votre place avec simplicitĂ© et perfection, ce qui s’avĂšre particuliĂšrement fascinant pour qui vous regarde vivre. Pleinement conscient de vos forces, vous trouvez alors le moyen de les exprimer et vous avez lĂ  toutes les chances de rĂ©insuffler du bonheur dans votre vie professionnelle !

La clé pour garder le cap:

Dans votre vie quotidienne, repĂ©rez vos moments de “flow”. Ce sont tous ces moments oĂč, plongĂ© dans ce que vous faites, vous vous sentez si bien que vous en oubliez le temps qui passe. Objectif ? Identifier les activitĂ©s pour lesquelles vous ĂȘtes douĂ©, dans lesquelles vous vous sentez bien et qui vous font du bien.  

Les conseils:

. Quand vous Ă©tiez enfant ou adolescent, quelles Ă©taient vos activitĂ©s prĂ©fĂ©rĂ©es, celles qui vous aimantaient, les activitĂ©s dans lesquelles vous vous rappelez vous ĂȘtre fait plaisir et sans effort, avoir ressenti de la fiertĂ© et un sentiment d’accomplissement ?

. Sollicitez des personnes qui vous connaissent bien et qui vous estiment. Une petite dizaine
 Et demandez-leur quels sont les trois talents qu’ils apprĂ©cient le plus chez vous. Vous serez surpris du rĂ©sultat! 

Balise 5 : S’entourer des bonnes personnes.

Ça y est, aprĂšs des mois d’introspection, d’investigation, vous pensez avoir trouvĂ© votre voie. Mais vous ĂȘtes soudain saisi d’un immense doute : est-ce vraiment le bon choix ? Vous sentez la peur vous submerger et avez envie de faire marche arriĂšre. Vous ressentez l’envie de parler de votre projet aux autres afin de trouver soutien et encouragements.

La clé pour garder le cap:

Vous ĂȘtes seul juge de la pertinence Ă  mettre le conseil des autres en Ɠuvre. Il vous appartient de replacer chacun dans sa zone de responsabilitĂ©. Le conseil qui vous est formulĂ© avec enthousiasme parle bien davantage de l’autre que de vous-mĂȘme. Et vous seul saurez le considĂ©rer Ă  sa juste valeur.                                                                                             

Les conseils:
  • Cultiver son rĂ©seau relationnel dans une logique de rĂ©ciprocitĂ© (en demandant de l’information mais Ă©galement en proposant sa contribution)
  • Se laisser surprendre et accueillir tout Ă©lĂ©ment nouveau avec curiositĂ©, mĂȘme s’il semble Ă©trange.

ProtĂ©gez-vous des autres. Il est possible que votre entourage vous mette la pression, ne comprenne pas votre projet de reconversion ou cherche Ă  vous en dissuader. « Les autres vous renvoient souvent leurs angoisses, leurs nĂ©vroses, leurs peurs et cela peut faire dĂ©vier votre boussole : il faut s’en affranchir pour rester dans votre cheminement. »

Le risque Ă  les Ă©couter ? Rester dans l’immobilisme, procrastiner, ou renoncer Ă  son changement de voie.

Choisissez de vous entourer de personnes positives, sources de soutien, qui, elles, vous aideront Ă  garder le cap.

« Si vous vous ĂȘtes lancĂ©, ne perdez pas de temps, la vie n’attend pas! »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close Search Window

Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.  En savoir plus